Liste de gauche écologiste et solidaire

Compte-rendu du conseil du 30 janvier 2019

Le principal sujet abordé fut le débat d’orientation budgétaire suite à la lecture du rapport du même nom.

Résumé de l’intervention de Philippe LEBOT :

« Difficile que de débattre aujourd’hui sur les orientations budgétaires. En effet, par le choix de M PAUMIER de ne pas poursuivre le mandat pour lequel il a été élu en 2014 mais de prendre la présidence du département, puis par votre choix d’élire M GUILLEMIN, puis de démissionner, Saint-Avertin a eu 3 maires successifs, différents, avec leur propre orientation budgétaire, tout en assumant le respect des engagements de 2014.

Au regard de commission sport et celle des finances on peut croire un instant qu’enfin l’environnement devenait un vrai sujet sur Saint-Avertin ! Je retiendrais donc un point positif de cette campagne municipale récente : les élus démissionnaires ont pris conscience de l’urgence climatique. Enfin les panneaux solaires promis en 2008 par M PAUMIER arriveront en 2020 ! J’espère que ce ne sera pas un feu de paille pour répondre aux électeurs qui ont porté leur voix sur notre liste. Mais le projet Bellerie montre une réelle volonté de se mettre à la page – je n’irai pas jusqu’à dire que vous avez de l’ambition dans ce domaine, loin de là.

Nous aurons plaisir de vous rappeler durant les prochains mois qu’il y a d’autres problématiques environnementales criantes sur Saint-Avertin qui ne doivent pas être mises de côté. Ainsi sur la voirie, vous avez indiqué être dans la continuité de vos prédécesseurs. Nous vous rappellerons que la circulation douce, les pistes cyclables sont insuffisamment prises en compte dans ces travaux, la rue des Cigognes le prouve : pas de piste cyclable, et une vitesse accrue désormais du fait d’une mauvaise analyse du trafic potentiel dans cette rue. De même les transports en commun sont à améliorer, les nuisances liées aux trafics extracommunaux… Dans le rapport d’orientation budgétaire, à part l’achat de deux véhicules propres, nous n’avons pas eu de nouveauté sur l’environnement.

Concernant l’urbanisme, rien. Pas de projet, pas de « virage » significatif. La continuité et, force de loi, la volonté affichée de vendre la SAEM « avant la fin du mandat ». Comme à l’époque de la vente de la résidence des Tilleuls, je soulignerais qu’il est regrettable que la vente de la SAEM n’ait pas été une seule fois citée dans le rapport d’orientation budgétaire. Il a fallu que notre groupe en parle pour vous entendre sur ce point. Et d’ailleurs vous avez sur ce point-là seulement, exprimé une réelle différence avec vos prédécesseurs : la vente de la SAEM ne servira pas à désendetter la commune comme ce fut le cas pour les Tilleurs, mais à investir. Dommage que vous n’ayez pas indiqué quels investissements supplémentaires.

Concernant les dépenses de fonctionnement et les RH qui représentent plus de 63% du budget de fonctionnement, on a le sentiment que c’est statu quo – pas de vague pour cette année – juste maintien des effectifs à l’identique. Avec quand même, une enveloppe pour RIFSET sensiblement augmentée 30 à 50k€ pour « reconnaître » selon vos mots le travail du personnel. Ce que nous pouvons comprendre au regard de la surcharge que vous leur avez fait subir ces derniers mois. Je regrette au passage que nous n’avons toujours pas eu le rapport des RPS et de CHSCT à ce jour. L’argent même si elle contribue au bonheur, ne soigne pas tous les maux… Et des investissements pour réduire la pénibilité (voir faire des gains d’efficacité) auraient pu être prévus.

Concernant les recettes de fonctionnement, continuité oblige, vous gardez une vision pessimiste des rentrées (droit de mutation…). Par contre, contrairement à tous les propos tenus l’an dernier, vous baissez les taux de 2%. Cela pourrait faire l’objet d’un débat à part entière, que je me garderais d’aborder pour l’instant ! Sauf à rappeler notre éternel regret qu’elle soit uniforme, guère justifiée, sans prise en compte des personnes à revenus modestes ou avec handicap – j’aurais espéré que M Quiene eu pu vous influencer sur ce point précis au regard de sa motivation d’il y a quelques années à défendre ce sujet. »

Intervention d’Hicham KHABBICH :

« C’est très passionnant votre débat ce soir, on est spectateur d’un combat de coq.

Bon, premier point, la défiance des Français envers la classe politique atteint un niveau historique, la population demande et revendique le débat et une vraie consultation citoyenne afin que ce ne soit pas juste de l'enfumage.

Donc, il serait souhaitable de débattre des orientations budgétaires lors d'une réunion publique en impliquant directement les Saint-Avertinoises et les Saint-Avertinois dans les choix de la stratégie de la politique municipale de la ville. Je rappelle que ce type de réunion a existé par le passé dans notre ville dans l'espace de l'Altrium.

Deuxième point, comme vous le savez le budget plan climat énergétique régional a 2.7 millions d’euros qui ne sont pas affectés et dont nous pouvons bénéficier au-moins d’une partie pour la commune pour des projets de rénovations dans le cadre de la transition énergétique. A ce titre, je souhaite savoir s’il y a eu des audits qui ont été réalisés et par conséquent des chiffrages à nous fournir ?

Et le troisième point concerne les subventions pour les écoles privées hors commune dont je souhaiterai avoir des éclaircissements sur une éventuelle diminution (et de combien exactement en %) ou de suppression de ces dernières durant ce débat des orientations budgétaires afin que ce ne soit pas juste une délibération lors d’un CM. »

La réponse du maire a été précise et devra être suivie de près :

« Les subventions aux écoles sous contrat hors commune seront maintenues. »

Poursuite de l’intervention d’HICHAM

« D'après les orientations budgétaires 2019, il y aurait donc une augmentation de la prime pour les agents de 20000€ ce qui portera l’enveloppe à 50000€ pour à peu près 290 employés.

Cette revalorisation serait un motif de satisfaction pour des agents territoriaux en manque de reconnaissance, par rapport au gèle du point d’indice depuis 2010 sauf dans le cadre du PPCR. Cette prime serait-elle une réponse aux demandes du président de la république par rapport à la crise actuelle des Gilets-Jaunes ?

Deuxième point, Je souhaiterais revenir sur les critères d'attribution et particulièrement ceux liés à l'absence. A ce titre, je souhaiterais l'exclusion des motifs de maladies ou tout autre motif similaire des critères impactant à la baisse cette prime. Par exemple, il serait irraisonnable de doublement pénaliser une ATSEM complètement investie dans sa mission de service publique dont le motif d'absence est : maladie alors qu'elle est en contact permanent avec les enfants, cette double peine c'est ( Jour de carence et baisse de la prime). »

La réponse du maire a été précise : « les critères ne changeront pas. »

 

D’autres sujets ont été abordés lors du débat :

-          La sécurisation des locaux et notamment des écoles, pas d’accélération, pas de changement sauf semble-t-il la réouverture de certains parkings,

-          Le programme d’accessibilité : pas d’évolution, pas d’accélération… Cela aurait peut-être préférable que de mener une étude sur une hypothétique hall qui a été sortie du chapeau lors de cette campagne

-          Les caractéristiques de l’endettement 22% de taux variable ; attention à ne pas en faire plus ;

-          l’encours de la dette par habitant est autour de 3 ans et 1 mois, donc très faible – l’emprunt n’est pas un risque !

-          La pyramide des âges des employés municipaux  qui nous avait été présenté en 2017, ne nous a pas été montrée cette année ; nous avions plusieurs fois demandé à ce qu’il y ait une commission spécifique pour aborder ce sujet (départ en retraite, politique de renouvellement…) : ce n’est pas parce que l’équipe a en partie changé que ce sujet ne doit pas être traité ;

-          Il y a des subventions a allé chercher à la région, et sincèrement, il semble que la nouvelle majorité est la volonté d’aller en chercher… ce que les adjoints d’hier encore présents aujourd’hui d’ailleurs n’avaient pas fait l’an dernier.

 

En points divers, le maire a annoncé qu’il y aurait deux grands débats organisés par la mairie. Nous avons défendu lors de cette campagne et lors des campagnes précédentes, un souhait de débattre et de faire participer les citoyens à ce débat. Nous y participerons. C’est l’occasion de noter qu’il avait refusé celui-ci. Et après vérification auprès des journalistes de radio béton, l’argument avancé a bien été parce qu’il voulait faire une campagne de proximité. 

La première délibération a porté sur les délégations du maire. A la différence de M. PAUMIER et de M GUILLEMIN, Monsieur RAYMOND a désormais une délégation pour réaliser des lignes de trésorerie sur la base d’un montant maximum de 800000€ (500000€ lors du vote de 2014 et 2016).

La quatrième délibération (cession d’un véhicule) a été courte et rapide : un seul mot pour la désigné – triste.

Posté par Philippe LEBOT à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Bonne et heureuse année 2019

voeuxSAA2019

L'association Saint-Avertin Avenir et les élus écologistes et solidaires de la liste Avenir de Saint-Avertin, vous souhaites une bonne année 2019 !

Le bureau : Josette, Jean-Louis, Jean-Pierre, Frédéric, Michel
Les élus : Philippe, Brigitte, Hicham, Elise, David
http://avenirstavertin.canalblog.com/
http://saint-avertin-avenir.blogspot.com/

Posté par Philippe LEBOT à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Compte-rendu du conseil municipal du 21 décembre 2018

Projet de CR du CM

Le conseil municipal de Sain-Avertin s’est tenu vendredi à 18h. De nombreuses délibérations concernaient la désignation de conseillers municipaux dans différentes instances. De façon générale, lorsque nous avions proposé un de nous et qu’aucun élu d’opposition n’a été choisi, nous nous sommes abstenus. Quand la pluralité du conseil était respectée, nous avons voté pour.

Certaines délibérations, nous ont par ailleurs permis d’aborder quelques points spécifiques auxquels nous sommes attachés. Vous trouverez ci-après nos principales interventions.

Délibération 6 Représentant de la commune à la SAEM (organisme qui gère notamment l’attribution des logements sociaux)

Intervenant Philippe LEBOT : « A l’occasion de cette délibération, je tiens à répéter que votre démission a eu un réel impact sur les personnes qui ont des difficultés à se loger. Depuis septembre, il n’y a plus eu de commission d’attribution des logements sociaux faute de quorum atteint… Je suis disponible les 15 prochains jours pour y assister et rattraper le retard. »

Délibération 9

Intervenant Philippe LEBOT : « Je profite de cette délibération pour émettre une demande bien qu’exprimée plusieurs fois, qui n’a pas abouti lors du dernier mandat (pour la 1ère fois lors du CM du 25/04/18. En effet depuis la suppression de la carte scolaire, les nouveaux enfants scolarisés sur la commune ne vont plus forcément dans l’école proche de leur domicile, mais dans celle définie lors d’une commission qui se réunit régulièrement. Nous avions eu l’engagement d’y être invité, ce qui n’a jamais été le cas. Nous comptons sur vous pour que cela le soit même s’il n’est pas certain que nous puissions y être présent à chaque fois.

Enfin, je profite de cette délibération pour indiquer que contrairement à ce qui a été entendue lors de cette campagne éclair, il est totalement faux de dire qu’il y a trop d’enfants dans les écoles de Saint-Avertin et que celles-ci ne pourraient accueillir les élèves qui s’inscrivent dans les écoles privées hors commune. Nous n’aurions pas alors supprimé la carte scolaire, le maire ayant désormais le seul pouvoir de décider quel enfant va dans quelle école. L’inspection académique ne compterait pas à chaque rentrée des classes, le nb d’élèves pour savoir si l’on ferme une classe ou si on la maintien. Mais nous aurons l’occasion de reparler de ce sujet lors du vote de la délibération du financement des écoles privées hors commune ! »

Délibération 12 Indemnité de fonctions du maire, de ses adjoints et des conseillers délégués

Intervenant Philippe LEBOT : « Monsieur RAYMOND, cette délibération portant sur les indemnités des élus permet d’aborder plusieurs points. Tout d’abord, nous actons que les indemnités n’évoluent pas par rapport au mandat précédent.

Pour le public :

Le maire touchait 2 470,96 € bruts mensuels au 1er avril 2014 + 15% de majoration au titre de commune chef-lieu de canton (soit 370,64 € bruts mensuels au 1er avril 2014) alors qu’aujourd’hui, nous parlons de 2515.93 et 377.39.

[Non évoqué lors du conseil, mais pour nos lecteurs

De même pour les indemnités des adjoints et les délégués :

- pour l’exercice effectif des fonctions d’adjoint au Maire : 22 % de l’indice brut 1015 (soit 836,32 € bruts mensuels au 1er avril 2014), soit une situation inchangée par rapport au précédent mandat. 851.54€

- pour l’exercice effectif des fonctions  de conseiller municipal ayant reçu délégation : à 5,75 % de l’indice brut 1015 (soit 218,58 € bruts mensuels au 1er avril 2014), cette situation étant nouvelle par rapport au précédent mandat. 222.56€]

De plus, comme désormais je siège à la métropole, je voudrais juste émettre un souhait M RAYMOND, celui de ne pas vous voir cumuler, non les mandats car la loi l’interdit désormais, mais les fonctions. En effet, à titre d’information pour mes collègues, j’ai découvert que deux vices présidents de la métropole, donc déjà maire d’une commune, ont une telle capacité de travail qu’ils sont aussi, pour l’un attaché parlementaire d’un sénateur, pour l’autre collaborateur du président du conseil départemental d’Indre-et-Loire. En résumé, M. RAYMOND, en osant une touche d’humour, j’espère que vous ne deviendrez pas par exemple l’attaché parlementaire d’une députée de votre parti ! »

A noter que le maire a précisé qu’il quittait son emploi et ne cumulerait pas de fonction. Dont acte.

 

Délibération 13 : Modification du PLU

Intervenant Philippe LEBOT : « En préliminaire à notre vote, nous souhaiterions savoir si autoriser cette modification peut permettre par exemple d’inscrire dans le PLU modifié, un projet d’écoquartier ? d’un 4ème groupe scolaire ? et de nouvelles exigences environnementales ? »

Le maire a précisé que ce n’est pas une révision du PLU, donc il est peu probable que l’insertion d’un écoquartier puisse être réalisée, d’où notre abstention sur cette délibération [à noter que la liste « Pour Saint-Avertin » a voté contre après un rappel historique pertinent et critique de CHAMPS]

Intervenant Philippe LEBOT : « Je vous remercie de votre réponse.

Pour poursuivre, comme il semble que certains des démissionnaires ont découvert le PLU cette année, je commencerais par rappeler le passé pour mieux parler d’avenir.

Ainsi, dès le 19 décembre 2012, M MAZURIER et le maire de l’époque (encore présent dans cette salle) rappelait les objectifs du PPAD par exemple la promotion d’une mobilité durable laquelle passe par la poursuite du maillage des itinéraires piétons et cyclistes… Quid des nouvelles pistes cyclables depuis 2012 ?

J’invite tous les nouveaux élus à demander ces documents pour comprendre l’historique du PLU.

 

Plus près de nous, a eu lieu un long débat en CM du 19 décembre 2016. Il est vrai qu’à part M JARNOUX, M GUILLEMIN, M QUIENE, mes colistiers et moi-même, un seul des démissionnaires, M PAUMIER s’est exprimé.

Je passerai sur les remerciements appuyés de M QUIENE vers M JARNOUX. Non, je préfère rappeler que M PAUMIER a à cette occasion, cité le PLU de Saint-Avertin de 2001 en nommant les rues concernées à cette époque ! Excusez du peu, mais je suis toujours très étonné qu’une personne qui a le souvenir de ces détails 16 ans après, ne se souvienne pas de la modification de tracer de certaines zones qu’il conteste avec vous jusqu’à en faire un argument de démission ! D’autant que fin 2015, il était maire, et a donc, j’espère, participer à l’élaboration du projet de PLU voté en 2016.

Bref Monsieur RAYMOND, je suis étonné que M PAUMIER ne vous est pas expliqué que le souci de changement d’une parcelle naturelle en une parcelle constructible, était probablement plus de son fait que de celui de son successeur ! Parfois l’origine des soucis n’est pas dans le camp de l’adversaire mais dans son propre camp. 

Au-delà de ce point, la modification du PLU est une occasion de faire de Saint-Avertin, une commune leader de la transition énergétique, du développement durable et social.

Par exemple, si lors du CM de 2012 précité, M PAUMIER rejetait la faute à d’autres la non installation de cellules photovoltaïques (qu’il avait promis lors de son élection), vous pouvez intégrer désormais de réelle obligation environnementale pour tout nouveau projet (comme la Bellerie). Modifier le PLU peut vous donner l’occasion – non pas de reprendre de nombreuses thématiques de notre programme, mais juste donner à Saint-Avertin la chance que vos prédécesseurs ne lui ont pas fournies (espace vert, mobilité douce, densification-appartement, transport, autosuffisance alimentaire…).

D’un point de vue logement social, nous ne vous demanderons rien que de garder dans le PLU, tout ce qui doit permettre d’atteindre les engagements signés mais non respectés de vos prédécesseurs. Et donc de favoriser la mixité de l’habitat, la construction de logements sociaux accessibles et non pas uniquement des grandes surfaces, des grandes maisons qui occupent l’espace, favorisent l’étalement urbain, nuit à la densification, à l’environnement.

 

Je vous invite à reprendre presque toutes nos interventions de décembre 2012 et 2016. Je dis presque, parce qu’un élément nouveau doit être pris en compte lors de cette modification : l’arrivée du TRAM.

Et si nous étions plutôt pour construire un écoquartier au sud de l’Ormeaux à l’époque, il est logique désormais qu’il se situe près de l’arrivée du tramway.

 

Enfin, vous avez refusé le débat démocratique lors de la campagne pour des raisons qui vous appartiennent (campagne de proximité alors que le débat avait lieu sur radio béton !), nous espérons que cette modification va nous permettre de débattre cette année et de faire entendre que l’écologie et la solidarité doivent passer par des règles d’urbanisme pertinente.

 

Et pour finir, je suis très heureux de savoir que les démissionnaires qui découvrent le PLU après 4 ans de mandat, vont désormais s’y intéresser. »

 

Délibération 14 Convention pluriannuelle d’objectifs avec le SAS

Intervenant Hicham KHABBICH : « D’abord, je tiens à saluer le magnifique investissement des membres du SAS : les 35 salariés ainsi que les centaines de bénévoles, pour leur implication dans la ville, et leur rôle majeur dans l’économie sociale et solidaire. La ville doit aussi jouer son rôle pour mieux accompagner le SAS et tous ses bénévoles qui agissent dans l’ombre.

Donc, je souhaite que nous profitions du prochain renouvellement de la convention pluriannuelle afin que notre ville puisse vraiment s’emparer du sport,  qu'elle accompagne mieux le mouvement sportif et qu'elle l’utilise comme un vrai levier de promotion de notre ville. Notre volonté est qu'elle associe la pratique en ville à la pratique dans la nature, dans une perspective de sensibilisation, d'éducation à l'environnement et au développement durable. Il faut affirmer cette volonté politique par l'aménagement du territoire grâce à des équipements de qualité respectant des critères écologiques. 

Une ville comme Saint-Avertin doit avoir une politique sportive ambitieuse et promouvoir une image de ville sportive. »

En effet, une ville sportive doit rendre le sport accessible à tous, être porteuse des valeurs véhiculés par le sport dans une optique du vivre ensemble et du mieux vivre: par la Promotion et le développement du sport santé, le sport handicap, le sport pour tous, initiés par Saint-Avertin Sport, ainsi que le  développement des pistes cyclables et piétonnes qui sont des parcours de santé urbains.

Nous avons de la chance d’avoir des bénévoles dévoués et qui font du bénévolat une véritable vertu. Nous avons des athlètes compétitifs voire de niveau international (tir à l’arc). Profitons-en pour promouvoir notre ville et créer de vrais événements pour le rayonnement de notre ville et de la marque Tours Loire Valley.

Une ville sportive doit avoir des équipements de qualité et en nombre suffisant tout en facilitant l’accès.

En ce qui concerne  les équipements sportifs , je m'interroge: au-delà des erreurs d’architecte sur tel ou tel projet, comment peut-on dans un complexe sportif ( le projet Bellerie) en 2018 ne pas avoir prévu de  solutions écologiques ( pas de panneaux photovoltaïque, ni  chauffe-eau solaire) et de ne pas avoir prévu de discuter avec le SAS de solution.

Ma première demande dans le cadre de cette délibération est que la commune affirme  son engagement à travers la nouvelle convention en faisant participer le SAS à tout nouveau projet d’investissement: par exemple les terrains de tennis, la rénovation des Aubuis qui est une véritable passoire énergétique.  

Ma deuxième demande concerne la journée des associations qui pourrait se terminer à 13h30 l'an prochain comme nous l'avons entendu dire. Au contraire, je souhaite qu'on  revoie avec les bénévoles cette journée pour en faire un évènement important de la rentrée scolaire (plus de festivité, de place) et que les ateliers découvertes fassent partie des engagements du SAS. Nous témoignerions ainsi notre considération aux bénévoles et aux salariés du SAS.

Ma dernière demande que je propose d'ajouter aux engagements du SAS à travers cette délibération, concerne les tarifs appliqués. En effet, Je souhaite que cette nouvelle convention  soit l'occasion de permettre la pratique de loisirs à tous les habitants en demandant au SAS  l'adoption d'un tarif adapté selon les revenus de chacun avec en contrepartie une augmentation des subventions selon des critères définis. »

 Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année et vous donnons rendez-vous en 2019.

 Prochain conseil : 30 janvier

Compte-rendu du conseil municipal de Saint-Avertin du 15/12/2018

Ce matin a eu lieu le conseil municipal d’installation de Saint-Avertin, dans une ambiance spéciale : absence du maire précédant, M. Guillemin, fébrilité dans l’organisation, situation où comme l’a indiqué M Hoffmann, des ennemis d’hier semblent être amis aujourd’hui.
Dans ce cadre, M Raymond et 8 adjoints ont été élus :
- 1er adjoint : M Léon, infrastructure et urbanisme 
- 2ème adjointe : Mme Desrousseaux, rh, administration générale et communication 
- 3ème adjoint : M Dagoret, vie associative 
- 4ème adjointe : Mme Le Bret, éducation, petite enfance,
- 5ème adjoint : M Villemagne, finance et économie 
- 6eme adjointe : Mme Gourin, culture 
- 7eme adjoint : M Quiene, sécurité, jeunesse et citoyenneté 
- 8eme adjointe : Mme Lemaure, développement économique et social.

Au terme de ce conseil, comme le veut la tradition les responsables de groupe de l’opposition ont pu s’exprimer. M Hoffmann s’est exprimé avec des mots durs qui lui appartiennent. Voici mon intervention :

« Monsieur Raymond, mesdames, messieurs,
J’ai d’abord une pensée pour les événements de Strasbourg qui nous rappellent ce qu’est une situation de crise et les souffrances associées.
Laissons derrière ensuite la surprise de ce 26 septembre pour tirer les 1ères conclusions de cette élection.
Un taux d’abstention élevé qui peut s’expliquer notamment par un contexte difficile en France et la souffrance des personnes qui ont du mal à finir leur fin de mois.
L’enjeu des hommes politiques est ainsi de s’élever au niveau de ceux de son époque et de laisser leurs ambitions personnelles pour travailler à l’intérêt général.
En ce sens, nous continuerons à défendre nos valeurs, à avoir une vraie ambition pour notre commune notamment pour qu’elle participe à la lutte contre le réchauffement climatique, la transition énergétique et un développement plus durable.
Par ailleurs, nous espérons que ces 15 prochains mois permettront de rattraper les 3 perdus. Je finirais en soulignant au moins 2 urgences auxquelles nous tenons : 
1) la mise en place rapide de la commission d’attribution des logements sociaux qui faute de quorum, n’a pu se tenir depuis septembre : des logements sont vacants, des personnes en difficulté attendent, la SAEM perd de l’argent,
2) la mise en place rapide du CHSCT pour enfin travailler sur le mal être des employés municipaux.
Vous avez fait perdre 3 mois à Saint-Avertin. Vous en êtes redevables et votre démission a un coût bien plus élevé que ce qui a été dit lors de cette campagne. 
J’espère que la concertation et les réunions de quartier que vous avez promis seront ouverts à toute l’opposition afin de travailler à l’Avenir de Saint-Avertin. »

Et la suite prochainement : conseil métropolitain, lundi 19h, conseil municipal, vendredi 18h.

En restant à votre disposition

Posté par Philippe LEBOT à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ordre du jour du conseil métropolitain Tours Métropole Val de Loire du lundi 17 décembre 2018

L'ordre du jour est disponible sur le site de la métropole http://tours-metropole.fr/sites/default/files/Institutions/conseil_metropolitain_17_decembre_2019_ordre_du_jour.pdf

0001

0002

0003

0004

 

Posté par Philippe LEBOT à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Bilan du 2d tour des élections municipales sur Saint-Avertin

Le 2e tour est passé: Analyse ...

sur les panneaux d'affichage ce lundi matin
Suite à la démission inadmissible et préméditée de 20 élus de la majorité, des élections municipales anticipées ont eu lieu à Saint-Avertin. Les résultats définitifs joints sont les suivants :
- 45,48% de participation (5355 votes exprimés)
- 44, 22% (2368 votes) pour la liste Demain Saint-Avertin,
29.65% (1588 votes) pour notre liste Avenir de Saint-Avertin
- 26.13% (1399 votes) pour la liste Pour Saint-Avertin
Notre liste de gauche écologiste et solidaire a obtenu :
5 sièges au conseil municipal (4 pour la liste Pour Saint-Avertin, 24 pour la liste Demain Saint-Avertin) au lieu de 3 précédemment,
1 siège à la métropole (2 pour la liste Demain Saint-Avertin) pour aucun précédemment.
Par rapport au 1er tour, nous avons progressé en nombre de voix dans 10 bureaux de vote sur 12. Notre travail de terrain des derniers jours (porte à porte, devant les écoles, les marchés, les boulangeries, les zones commerciales), nous a permis en une semaine, de reprendre 191 voix à la liste qui nous devançait de 3 voix au premier tour (3,5 points d'écart au final).
Par rapport à 2014, nous avons progressé de plus de 9 points (20,62% à 29,65%) et augmentons notre nombre de voix - malgré 10 points d'abstention en plus (54.5% d'abstention en 2018 pour 35% en 2014).  
Je remercie l'ensemble de nos soutiens proches et lointains et invite tous ceux qui le souhaitent à adhérer à l'association Saint-Avertin Avenir dont vous trouverez le bulletin d'adhésion ci-dessous.
Faites adhérer vos amis, familles, voisins. Plus nous serons nombreux à défendre les valeurs de gauche, écologiste et solidaire, plus nous pourrons limiter "les problèmes de fin de mois et les problèmes de fin du monde" (N. HULOT).

La commune, la métropole doivent être les moteurs de la transition énergétique et de la préservation du bien vivre ensemble !
Enfin, si cette campagne éclair se termine, une autre de 15 mois commence ! Au plaisir de vous y associer.
Bien cordialement,
Philippe LEBOT

 

Posté par Philippe LEBOT à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Compte-rendu du conseil du 14 novembre 2018

Ce dernier conseil municipal pour notre maire avait drôle d'allure.

10 conseillers présents (et 2 pouvoirs) et quelques démissionnaires dans la salle parmi de nombreux Saint-Avertinois.

 

Le conseil a commencé par de nombreuses informations sur des décisions variées. Nous avons souligné que celles portant sur la salle du tir à l'arc nous étonnaient d'autant que les esquisses de la salle vue à l'occasion de rencontres avec des concitoyens ne nous sont pas parvenues officiellement (pas de commission sur le sujet, mais diffusion de plans à l’extérieur). Elles comportent d'ailleurs des poteaux situés au milieu de la salle - tout à fait hors de propos pour une salle de tir ! Le maire nous a informé qu'il avait stoppé ce dossier du fait des derniers évènements, ce qui confirme que ce projet a bien 3 nouveaux mois de retard.

Les délibérations ont permis de rappeler nos priorités :

- Délibération sur les taxes et produits irrécouvrables notamment des impayés de restauration scolaire : cela montre hélas, la pertinence de mettre en place le quotient familial pour la cantine scolaire, certains ne pouvant pas honorer le paiement de celle-ci.

- Délibérations sur des garantie d'emprunt accordée à la société VALLOGIS : délibération qui fait d'habitude unanimité car elle permet la construction de logements sociaux sur notre commune. Or cette fois-ci, les deux élus d'un Nouvel Elan pour Saint-Avertin et présents désormais sur la liste des démissionnaires, ont voté contre arguant que la garantie portant sur 50% du prêt était trop élevée. Nous nous sommes inquiétés que ce changement de position, soit partagé par leur tête de liste.

- Délibération concernant l'attribution d'une subvention exceptionnelle au comité de jumelage dans le cadre de l'accueil de nos amis de Steinbach : nous avons pu souligner la qualité des cérémonies du 11 novembre et la dignité et le nombre des participants.

- Délibération sur la création et la suppression de poste : le comité technique paritaire ne s'étant pas positionné avant le conseil, nous nous sommes abstenus. 

- Délibération d'indemnités accessoires - école de musique : nous regrettons tous les ans qu'un employé, quelle que soit la qualité de ses interventions, cumule deux activités.

- Délibération relative à la dérogation collective au repos dominical des salariés des commerces de détail : nous nous sommes abstenus après que la commune nous ait indiqué qu' "a priori, les syndicats ont été consulté avant le conseil" (!). Nous avions voté contre l'an dernier car la loi n'avait pas été respecté notamment sur ce point. Notre vigilance a, semble-t-il portée ses fruits, mais seulement "a priori" !!

 

En fin de conseil, un conseiller a abordé une question d'urbanisme "à titre personnel", une réponse de la mairie a été faite, et il ne nous a pas semblé nécessaire d'entrer dans la polémique, la démonstration que la préservation des espaces naturels protégés ayant été assuré (augmentation de celle-ci) et surtout que ce sujet semble avoir été pensé bien avant les évènements actuels qui agitent notre commune. Nous regrettons de n'avoir pas vu ces changements parmi les 550 pages du plan local d'urbanisme, mais l'historique permet de dater ces changements de plusieurs années, donc d'une époque où ceux qui critiquent aujourd'hui étaient en pleine responsabilités...

 

Posté par Philippe LEBOT à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ordre du jour du conseil municipal du 14 novembre 2018

181114odj

Posté par Philippe LEBOT à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pendant la campagne municipale suivez nous sur Facebook !

https://www.facebook.com/avenirdesaintavertin/

https://www.facebook.com/philippe.lebot.98

Posté par Philippe LEBOT à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Taxe d'habitation : la droite saint-avertinoise a voté cette augmentation le 18 février 2018

M Raymond et ses démissionnaires l’ont tous votée ! Et les non démissionnaires aussi. Nous avons été bien seul à s’opposer !

https://www.google.fr/…/taxe-d-habitation-la-liste-des-gran…

Les 55 villes de plus de 10 000 habitants qui ont augmenté leur taux : Saint-Avertin 12ème !

 

MAIZIERES-LES-METZ (57) : + 18,02%
VAIRES-SUR-MARNE (77) : + 15,02%
ETAMPES (91) : + 12,99%
SASSENAGE (38) : + 11,98%
LE CHESNAY (78) : + 9,96%
OMBREE D'ANJOU (49) : + 9,64%
CORBEIL-ESSONNES (91) : + 8,52%
SAINT MAUR DES FOSSES (94) : + 8,50%
LESCAR (64) : + 8,04%
SCEAUX (92) : + 6,79%
KINGERSHEIM (68) : + 6,03%
SAINT-AVERTIN ( 37 ) : + 5,69%

 

Rappelons notre intervention du 18/02/2018 : 

"Nous regrettons que l'augmentation des 3 taxes locales (habitation, foncier et foncier non bâti) soit unilatérale et uniforme : nous n’avons guère pu en discuter et il n’y a pas de réflexion vis-à-vis des catégories en difficulté, seule ou handicapé. Cela fera 70€ par foyer fiscal, et 24€/hab selon vos dire."

Démissionnaires et non démissionnaires étaient tous unis pour défendre cette augmentation sans justifiée d'ailleurs à quoi elle servait !

 

Posté par Philippe LEBOT à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Instant de vie municipale à Saint-Avertin !

Le conseil municipal de Saint-Avertin a été suspendu quelques minutes après l'ouverture de séance, suite à la démission de 19 conseillers municipaux de l'actuelle majorité dont 5 adjoints sur 9, laissant le maire actuel M GUILLEMIN entouré des élus d'opposition et de seulement 4 conseillers de son "ex majorité"!

Monsieur RAYMOND "chef de file" de ces démissionnaires a exprimé leurs désaccords qui sont repris dans un tract qui fera sûrement la une de la presse demain.

Les 3 élus de gauche avons été surpris par la forme et la violence de la méthode (le maire a été informé 10 min avant le conseil). Les 19 conseillers auraient pu mettre en minorité le maire actuel et diriger la mairie jusqu'aux prochaines élections de 2020, plutôt que contraindre les électeurs à devoir voter 3 fois en moins de deux ans (élections municipales, européennes, puis de nouveau municipales en 2020).

La conséquence est simple, les saint-avertinois vont être convoqués aux urnes prochainement, les listes devront être rapidement constituées pour mener une campagne éclaire dans ce contexte exceptionnel !

Posté par Philippe LEBOT à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ordre du jour du Conseil Municipal du Mercredi 26 septembre 2018

180926_odjCM

L'ordre du jour du conseil municipal du Mercredi 26 septembre est le suivant :

180926_odjCM 

 

 

Posté par Philippe LEBOT à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Compte-rendu du conseil municipal du mercredi 6 juin 2018

Le conseil municipal du mercredi 6 juin fut encore un bon exemple du fonctionnement actuel de la majorité : peu de débat, quelques réponses "standardisées" et malgré une augmentation des impôts locaux, des augmentations de tarifs par petites touches.

Ainsi, si on peut comprendre que la taxe sur la publicité extérieure augmente tous les ans pour rester au niveau du maximum autorisé par la loi, nous avons voté contre l’augmentation des tarifs municipaux pour 2018/2019. Au-delà de notre regret de ne pas voir la mise en place du quotient familial pour la cantine scolaire, il nous paraît incohérent d’augmenter les tarifs ET les impôts locaux sans justification pertinente : les investissements promis comme la Bellerie avancent-ils ?

Autre exemple qui pourrait rester symbolique si cela ne touchait pas tout le monde : les tarifs municipaux de la piscine ont été modifiés. Les cartes individuelles et famille, ainsi que le bracelet badge pour le sauna sont désormais obligatoires et payantes (2 et 5 euros).

Les deux autres délibérations d’importances ont porté sur le financement des écoles publiques et privées.

Nous avons voté le montant des compensations entre communes concernant les écoles publiques. Ces montants étant communs à toute la métropole, ils sont justes.

Par contre, nous nous sommes à nouveau dressés contre la décision de la mairie de subventionner les écoles privées des communes voisines alors qu'elle n'y est absolument pas obligée. Nous avons dénoncé un choix idéologique, coûteux pour la famille (plus de 55.000 € pour la dernière année scolaire, plus de 400.000 € depuis 2010 !) et totalement inutile en réalité. Seules 55 familles sont concernées, et ne seraient en rien pénalisées si nous cessions de faire des cadeaux aux écoles privées. Nous ne voulons pas que l'ensemble des saint-avertinois continuent à payer pour le confort personnel de 55 familles. D'autant que nos écoles publiques sont d'excellente qualité ! La meilleure preuve en est le très faible nombre d'élèves scolarisés dans le privé. Nous estimons que c'est décidément bien mal récompenser la qualité de nos enseignants et de nos écoles que de continuer, année après année, à faire ainsi d'inutiles cadeaux à la concurrence sur le dos des contribuables.

Notons enfin que la pathétique épisode du vrai-faux retour à la semaine de 4 jours valide nos analyses, et contredit les propos tenus par les élus de la majorité : NON, les familles saint-avertinoises ne veulent pas de retour aux 4 jours, et NON, elles ne mettent pas davantage leurs enfants dans les écoles privées qui sont revenues (ou restées, au mépris de la loi) à 4 jours.

Notre conclusion sur l'école est sans appel : il serait grand temps qu'une politique scolaire sérieuse soit mise en place, et qu'elle se fasse en écoutant les personnes compétentes sur ce dossier, qui ne se limitent pas - loin s'en faut - aux élus de la majorité.

 

Notons pour finir, qu’à nos questions et nos interventions, le maire n’a à peine répondu et nullement défendu ses choix, monsieur PAUMIER intervenant même à sa place pour justifier l’augmentation d’impôts. D'autre part 8 conseillers de la majorité sur 27 étaient une nouvelle fois absents, mais cela est quand même mieux que lors du précédent conseil!

Posté par Philippe LEBOT à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ordre du jour du conseil municipal du 6 juin 2018

180606Odj

Posté par Philippe LEBOT à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Compte-rendu du (court) conseil municipal du mercredi 25 avril

Avec 16 délibérations à l'ordre du jour, ce conseil ne s'est pas étendu comme le précédent.

Notons tout d'abord qu'il y avait encore un tiers des élus de la majorité absents et que nous avons appris, en fin de conseil suite à une question diverse, le départ du DGS des services. Ce qui avait été rapporté par des bruits de couloir, nous aurait été annoncé dans un mois ? Alors que le départ est pour juillet !

Un problème de communication récurrent à rapprocher à l'indélicatesse de la majorité de publier sur le site de la ville, le programme du festival des Horizons alors même qu'il n'avait pas encore été voté en conseil.

Sur le fond, plusieurs délibérations, nous ont permis de rappeler certaines de nos valeurs.

Concernant les tarifs du service culturel, nous avons souligné notre satisfaction de l'absence d'augmentation pour cette année (rappelant au passage que nous regrettons que les jeunes payent deux fois plus chers pour participer à l'orchestre junior, que les adultes pour participer à l'orchestre d'harmonie), de l'utilisation du quotient familial pour l'école de musique, tout en souhaitant que celui-ci soit élargi aux pratiques collectives , et aux pratiques de la peinture/dessin et de la sculpture/modelage.

Concernant les relations entre la Métropole et les communes, nous avons signalé l'incongruité de cette énième délibération, qui complexifie encore l'organigramme de fonctionnement de la métropole. Il s'agit cette fois-ci de déterminer les conditions dans lesquelles certaines interventions peuvent être effectuées par les communes et ensuite remboursées par la Métropole selon des "clés de répartition" qui sont d'une complexité excessive et inutile. La gauche saint-avertinoise a souhaité alerter le Conseil municipal sur les risques qui existent à la fois de confiscation progressive du pouvoir par les technocrate (et donc d'éloignement des citoyens) et de dilution des circuits de l'argent public à l'intérieur de la métropole. Plus personne aujourd'hui, en dehors de quelques experts, ne peut efficacement tracer la circulation de l'argent public dans la métropole de Tours et c'est un risque accru de dérives qui se dessine.

Concernant la suppression de la carte scolaire, nous nous y sommes résolument opposés. Nous entendons que les directeurs d'école et Mme L'Inspectrice de l'Education nationale aient pu valider une procédure par laquelle les affectations dans les trois écoles de la commune permettront une meilleure gestion des flux et donc une meilleure politique d'ouverture et de fermeture de classes. Mais nous ne pouvons pas accepter cette délibération, qui va beaucoup plus loin que de simples mesures de bon sens. La carte scolaire n'est pas supprimée à la marge, mais intégralement ; l'affectation des enfants est désormais confiée au pouvoir discrétionnaire du maire, à qui il appartiendra, ou pas, de décider de règles d'affectation qui ne figurent pas dans la délibération et seront donc nécessairement opaques pour les familles concernées. Dans l'avenir, et quelque soit l'équipe municipale qui sera en place après 2020, des risques de clientélisme et de favoritisme sont clairement ouverts par cette délibération qui ne précise pas suffisamment les choses.

Devant notre insistance, la mairie s'est toutefois engagée à convier l'opposition dans les commissions municipales d'affectation des élèves. Nous nous félicitons de cet engagement, et veillerons bien entendu à ce qu'il soit tenu.

Sur le Festival des Horizons, nous estimons que l'affiche est sans doute, en termes de notoriété et d'inter-génération, en deçà de ce à quoi nous étions habitués les années précédentes. Nous avons rappelé, comme l'année précédente, que nous serions vigilants à ce que la disparition du dernier "gros" concert de la saison culturelle du Nouvel Atrium soit effectivement remplacée par une affiche du Festival qui soit à la hauteur. Les indicateurs pour ce faire seront essentiellement la fréquentation mais surtout, pour ce concert gratuit, le niveau d'investissement que représente cet événement pour la commune.

Nous avons, en marge de cette délibération, insistè sur la nécessité que le contenu des délibérations votées en Conseil ne soit pas "acté" avant le vote. C'est en effet le cas avec l'affiche du Festival, publiée sur le site de la ville et certains sites Internet des artistes présents, plusieurs jours, voire plusieurs semaines, avant le vote de la délibération. Que se serait-il passé si cette délibération avait été rejetée alors que les engagements sont déjà pris envers les artistes ?

Enfin bien que nous ayons voté pour le marché de maîtrise d'œuvre qui concerne le développement du domaine de Cangé, nous avons appelé de nos vœux que ce projet prenne en compte l'environnement (énergie, circulation douce), et remercier l'équipe municipale d'avoir repris un de nos projets municipaux (mise en place d'un potager pédagogique).

Posté par Philippe LEBOT à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ordre du jour du conseil municipal du 25 avril 2018

180425odj

Posté par Philippe LEBOT à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Compte-rendu du conseil municipal du mercredi 29 mars 2018

Sans refaire le DOB, voici quelques remarques qui ont été émises lors du dernier conseil.

Sur le fond, En 1er, n’en déplaise à certains des colistiers de la majorité, nous regrettons depuis toujours le financement de l’école privé. Ce sera 54k€ (p 120 du compte administratif pour ceux qui veulent connaître les chiffres de l’an dernier) : 5031€ pour l’école Saint-Martin, 930 pour l’école privée Sainte Marie, 2114 , 3382, 5242, 3847 pour les autres et 34031€ pour l’école Marie de l’Incarnation. Plus d’un point d’impôts.

En 2ème point et pour ne pas être trop long, l’environnement, sujet où nous pouvons nous retrouver avec la majorité actuelle, preuve en est, la géothermie pour la piscine, où nous avons été les 1er à proposer des énergies alternatives. C’est aussi l’occasion de rappeler ce que le gouvernement précédent a mis en place. Oui il y a la baisse de la DGF, mais il y a aussi des aides importantes ciblées vers des travaux en faveur de l’environnement. Concrètement la chaufferie de l’école H ADAM va être subventionnée à hauteur de 235k€ (sur 305k€), ramenant le temps de retour sur investissement de 27 à 4 ans. Nous regrettons que le volontariste sur cette installation n’existe que grâce à ces subventions. En effet pour les autres travaux : chaufferie à château fraisier, chauffe eau à Paul Doumer, chaudière 1 de Cangé, chaufferie de la mairie, la réponse qui nous a été donnée est claire : le coût d’un éventuel changement de technologie plus propre n’est pas intéressant par manque de subvention. Vous pensez environnement que lorsqu’il y a un intérêt financier. C’est regrettable.

En 3ème point, la voirie, 1M€ d’investissement tout de même. Nous avons alerté sur la sécurité de rue des caves à gouter, de certaines rues (rue des Cigognes notamment) qui sont détériorées depuis des années. La planification de travaux ne semble pas être d’actualité. Et pourtant selon le maire précédant en mars 2012 « Les principales dépenses seront situées sur les travaux de réseau d’adduction d’eau potable sur les rues Saint-Exupéry, Mermoz, Saint-Hélène, du Placier, de l’Ormeau, des Cigognes, Quai Carnot pour 225 000 €. » Puis encore en mai de la même année « la commune va refaire les canalisations dans le cadre des travaux de voirie. L’an prochain, sera refaite la rue des Cigognes pendant les vacances scolaires, sera entamé ensuite le secteur de Château Fraisier. »

 On attend toujours, mais peut-être que la rue des Cicotées sera-t-elle faite avant, une des colistières de la majorité s’étant plainte de son état…

En avant dernier point, nous avons rappelé une dernière fois, que la commune a payé en 2017, 24624€ pour la taxe SRU de 2016 sur les logements sociaux. Cela ne sera plus le cas désormais du fait de la métropole. Mais cela ne nous empêchera pas de rappeler qu’il n’y a pas assez de logements accessibles au plus démunis, aux jeunes ou aux personnes qui se retrouvent seules après un accident de la vie. Vous empêchez la mixité sociale, la mixité générationnelle à des fins politiques depuis des années.

Et enfin, pour terminer, le point important qui n’apparaît ni dans les orientations budgétaires, ni dans ce budget et qui le discrédite devant la population : la vente de la SAEM prévue pour 2018. A quoi cela servira-t-elle ? Toujours au désendettement ? En tout cas avec l’augmentation du taux d’imposition uniforme, nous finirons l’année avec un important résultat positif qui ne servira qu’au désendettement de la ville. Et surtout pas à éviter le report volontaire de la part de la majorité actuelle, de plusieurs années des travaux de la Bellerie. Ainsi comme lors de la vente de la résidence des Tilleuls, est fait le choix de vendre directement ou indirectement le foncier de la ville et de reporter des investissements utiles voir promis aux électeurs. Cela décalera d’autant la rénovation d’autres équipements sportifs (les cours de tennis, les Aubuis) de plusieurs années. Nous le regrettons d’autant que comme à l’habitude la majorité minimise les recettes et maximise les dépenses. Le compte administratif 2017 le montre une nouvelle fois et 2018 en sera une nouvelle fois une preuve criante.

Sur la forme enfin, il est toujours difficile d’accepter que l’ordre du jour du CM soit un jour très light avec qq délibérations et d’autre fois très dense avec ce soir par exemple 27 délibérations. Sachant qu’en plus il y a plus de 250 pages de documents préparatoires, que certaines commissions d’importance ont lieu juste avant le CM (com urba de lundi) voir après le vote du budget. Enfin, si l’on peut comprendre que l’on essaye de préserver l’environnement en imprimant recto verso, il serait bien de ne pas avoir besoin de loupe pour pouvoir consulter les documents en commission.

Posté par Philippe LEBOT à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :