Compte-rendu d’un conseil municipal bien maigre !

15 délibérations dont 3 / 4 avaient un réel intérêt, un conseil fini avant 22h : ne serait-il pas temps de reconsidérer l’ordre du jour et le contenu du CM ?

 Nous pouvons retenir :

La piscine, toujours la piscine : biensûr nous nous réjouissons de nouveau que le projet de la rénovation de la piscine prennent en compte les énergies renouvelables – nous en sommes à l’initiative ! Et oui nous sommes pour que l’ADEME en subventionne une partie. La droite ne pourra nous critiquer sur cette aide obtenue un peu grâce à nous. Ainsi avec la subvention de Tour(s)Plus de 2,4 millions, la part communale sera inférieure à 50% du budget global.

 Le renouvellement contrat enfance jeunesse CAF : courte délibération pour valider un contrat qui devrait apporter 961 000 euros à la commune sur les 3 prochaines années et ainsi financer une bonne partie des infrastructures publiques accueillant nos enfants.

 La transformation de la communauté d’agglo en métropole : une nouvelle fois, ce projet a été débattu, montrant ainsi que les communes participent pleinement à une décision majeure pour l’avenir. Nous avons rappelé de nouveau, qu’il faut communiquer vers le public, notamment afin de démontrer que les inquiétudes de nos citoyens (perte de proximité, perte de réactivité des services, problématique des transports, environnement oublié, solidarité entre commune et maintien de l’équité financière…) sont prises en compte.

Nous avons voté pour le rapport stratégique et les chartes de gouvernance qui « démontrent » sur le papier cette prise en compte.

Notons ainsi :

-          Les principes clés repris dans chaque Charte :

  • respecter l’identité de chaque commune, les choix structurants qu’elles ont définis ;
  • garantir l’équité entre toutes les communes dans le cadre de l’exercice global des compétences ;
  • préserver les ressources financières de chaque commune et permettre à Tour(s)plus d’exercer ses nouvelles compétences ;
  • conforter le rôle de proximité des communes et assurer leur fonction de « porte d’entrée » de la métropole.

-          Le rôle de la « conférence des maires » :

  • Instance politique privilégiée de débats, d’échanges et d’anticipation entre les maires sur les grandes orientations des politiques communautaires,
  • Un maire = une voix !
  • Toute modification des statuts, du périmètre ou des compétences de la métropole est soumise à la conférence des maires.

 Ces derniers points permettent de limiter l’importance du bouleversement à venir au sein de Tour(s)Plus : en 2020 au plus tard, Tours et Joué-Lès-Tours du fait de leur poids démographique, auront à eux seuls la majorité des sièges au conseil d’agglomération (ou de la future métropole).