En mon absence, Lionel et Brigitte ont exprimé lors du conseil municipal les points suivants :

 

Le point central du conseil municipal était biensur le vote du budget primitif 2017

Lecture sans surprise de ce BP en continuité du rapport d'orientation budgétaire, en cohérence avec la politique qui, comme cela est redit, a été choisie lors de la dernière élection municipale.

Certes c'est un Budget équilibre, clair , sans fausse trappe mais qui ne correspond pas à nos choix. Pour nous il est l'expression de la continuité d'un certain minimalisme que la majorité actuelle assume.  

Ainsi le maire continue de refuser le dégrèvement d’impôt pour les foyers à revenus modestes en prenant comme argument le coût, alors qu'il finance la scolarité dans des écoles privées hors commune.

Serions nous aussi dans une mauvaise situation financiere, justifiant la poursuite dudésendettement de la commune ?

Les normes indiquent que pour qu'une commune soit jugée en situation financière négative, il faudrait que notre capacité de désendettement soit supérieure à 11 ans. Or en 2016 elle était de 2ans 4 mois et 13 j ; en 2017 elle serait de 2ans 2 mois 12j.

Dire que la marge existe est donc un euphémisme !!

Revenons sur les logements locatifs à caractère ou non social :

Ils vont continuer à manquer sur Saint-Avertin alors que nous devrions favoriser la mobilité et l'accès à tous les revenus pour faire vivre les mixités inter générationnelles et sociales , point d'orgue de la dynamique d'une commune.

Et l'environnement ?

Si peu pour les économies d'énergies et au bon choix de celles- ci : l'investissement pour 2017 travaux et études compris représente 15000€ d'un budget de 5493400 € en  0,27% donc on peut dire insignifiant. Ce que nous dénoncons et regrettons c'est que sans incitation très forte de l'état l'enjeu environnemental passerait à la trappe.

Nous avons donc voté contre ce BP.

 

Autre votes:

Abstensions sur les comptes administratifs.

Vote pour le budget primitif de l'eau car la compétence passe à la métropole.

Vote Contre pour le taux des taxes car le dégrevement pour les revenus modestes n'a pas été pris en compte.

Oui aux subventions des associations car les demandes de l'Ephémere et du SAS ont été entendues.