Les élus socialistes de Saint-Avertin dénoncent avec la plus grande énergie la situation qui est faite au jeune Raith et à sa famille. Cet enfant, parfaitement intégré dans la ville, connait parfaitement l'école Henri Adam, dans laquelle il est administrativement toujours inscrit et dans laquelle sa sœur est scolarisée. Peu nous importe, à nous, que le règlement interieur des accueils périscolaires ne permette a priori pas son inscription (ce qui, du reste, n'est pas vrai : il y est écrit qu'en dehors des élèves effectivement scolarisés dans les écoles de la ville, c'est à la mairie d'apprécier l'opportunité d'accepter ou non une inscription !)elle doit lui être accordée. Il en va de son équilibre personnel, et du sens que notre collectivité veut donner à l'accueil des personnes handicapées. Rappelons également que la loi de 2005 donne aux communes un certain nombre d'obligations en matière d'intégration scolaire, et qu'en tout état de cause, un règlement ne peut comporter de dispositions contraires à la loi. Nous prenons dès à prèsent tous les contacts nécessaires pour tirer cette affaire au clair et obtenir que ce jeune garçon puisse bénéficier des meilleures conditions d'accueil dans son école. Nous apportons tout notre soutien à cette famille, et l'assurons de notre détermination a tout faire pour qu'elle puisse faire valoir ses droits.

A lire dans la Nouvelle République : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2015/09/22/Autiste-Raith-est-prive-d-accueil-periscolaire-2473434